CinéMutins

Se connecter / s'inscrire

4 saisons de Marc Perrone

VF • Accès : Monde • Durée : 01H00
Connectez-vous ou créez un compte pour louer ou acheter ce film. Les 4 saisons de marc perrone Location 7 jours • 4 €  ou 1 crédit VOD Les 4 saisons de marc perrone Achat fichier • 8 €
Musique
Documentaire Réalisé par Claude Val (France, 2015) Proposé par Entre2prises

Marc Perrone distille sa passion de la musique auprès de tous et en particulier des plus jeunes depuis la banlieue de son enfance à Paris où il vit, des villes de France où il se produit jusqu’à l’Italie de son père. Un road-movie à la vitesse d’un fauteuil roulant, de la passion et de l’engagement d’un musicien et d’un homme hors pair. Une épopée sur 4 saisons qui s’achève avec ses potes musiciens à Uzeste chez Bernard Lubat.

En savoir +

"La musique est une pâte, une pâte à modeler. Les deux mains prises on peut la pétrir dans le soufflet de l’accordéon et la saupoudrer de quelques mots si par malheur elle vous colle trop à la peau ou vous glisse entre les doigts." (Marc Perrone)

Marc Perrone

Fils d’immigrés italiens, né en France, il a passé son enfance en banlieue parisienne. Il est d’abord devenu guitariste mais la chanson de Brel, Vesoul, avec Marcel Azzola, puis des musiciens cajuns, écoutés un dimanche à la fête de l’Huma, ont fait tomber Marc Perrone fou amoureux de l’accordéon diatonique.

Cette passion ne l’a jamais quitté. Rien de ce qui touche à cet instrument ne lui est inconnu. Il en possède plus de trente. Il est passé par la danse et la musique traditionnelles, les bals, la lutherie, l’enseignement. Son premier album est sorti en 1979 chez Polydor sous le titre épuré de « Accordéons Diatoniques ».

À partir de là, Marc Perrone a partagé sa musique avec de nombreux musiciens qui sont tous restés ses amis : Marcel Azzola, Bernard Lubat, Michel Portal, Louis Sclavis, Jacques Di Donato, André Minvielle, Arthur H. Il a fait des musiques de films dont La Trace de Bernard Favre et Un dimanche à la campagne de Bertrand Tavernier.

Il a composé de nombreuses musiques qu’il a jouées en direct sur des films muets (Jean Renoir, Charlie Chaplin, Jean Vigo…). Il a fait des musiques aussi pour le théâtre et la télévision et il a donné des concerts, des milliers de concerts dans toutes sortes de salles et dans les cinq continents.

- Le site de Parc Perrone

VU PAR BERTRAND TAVERNIER

"Marc Perrone est un réparateur de mémoire comme d’autres étaient des réparateurs de porcelaines, un rebouteux de l’âme. Il fait revivre nos souvenirs sans aucun passéisme et sa tendresse, son invention musicale, ne lorgnent pas vers la nostalgie. C’est le respect qui l’anime, ou l’admiration, et l’ouverture vers le monde." (...)

VU PAR BERNARD LUBAT

"Artiste musicien mélimélodiste unique inique (on pense à Miles Davis aussi et étrangement intérieur) intimiste pointilliste minimaliste digitaliste

Artiste savamment populaire
Artiste citoyen mitoyen
Artiste philosophe mis en strophes
Son mystère sort de terre du bout de doigts extrêmes Sa vie d’entre ses notes souffle à lame à lui à l’autre sans cible - indicible - juste, tout juste

Il danse sur le fil
Devant le temps, il écoute, il regarde les gens
Il trace, il est la trace
Ne laisse pas de preuves

Audio-didacte il vient de près
Autonome il sait loin
Autobiographique il sait qu’il ne sait pas
Il joue ce qu’il dit qu’il joue
Il dit ce qu’il joue qu’il dit

J’ai de la chance d’être son ami pour toujours
Son coéquipier souvent son complice permanent
J’ai de la chance d’apprendre de lui par lui
Par ce qu’il est, ce qu’il partage, ce qu’il donne
Ce qu’il reçoit, ce qu’il devient
Et on en rit, et on en vit

VU PAR ALINE PAILLER

J’ai pris le téléphone pour t’appeler Marc, mais les larmes auraient étouffé ma voix et je préfère t’écrire.
Je viens d’ouvrir Babel-Gomme et je me suis prise à le lire comme un livre avant de l’écouter. À la fin de ta préface, j’étais déjà submergée par les larmes. Des larmes qui venaient de très loin en moi et peut-être même d’au-delà de moi. Une vague, une houle du plus profond du monde. Les images de l’univers et le mystère de ses planètes de la conférence de Bibring hier s’imposent tout à coup ! Serait-ce possible que les 3 temps de tes valses rejoignent le mouvement cosmique de l’univers ? Mais oui ! Je sais que dans une valse on peut se libérer de la pesanteur, entraîné.e par l’attraction de tes notes et de ton regard. Oui Marc, je te croyais ange, mais tu es aussi un peu diable ! (...)

- Lire en entier les Vu par

Vu par les Mutins de Pangée

Un portrait filmé du merveilleux Marc Perrone dont on ne se lasse d’écouter les notes soufflées avec un son singulier pour une démarche si collective, sa voix douce, et voir son sourire enchanteur.

À DÉCOUVRIR

La VOD moins chère et plus simple avec

Les cartes prépayées

Idée cadeau : offrez une carte VOD !