CinéMutins

Se connecter / s'inscrire

Les 4 saisons d’Espigoule

VF • Accès : Monde • Durée : 01H37
Connectez-vous ou créez un compte pour louer ou acheter ce film. Les 4 saisons d'Espigoule Location 7 jours • 4 €  ou 1 crédit VOD Les 4 saisons d'Espigoule Achat • 8 €
Comédie
Fiction Réalisé par Christian Philibert (France, 1999) Produit par Lardux Films Proposé par Lardux Films

“Les 4 Saisons d’Espigoule” est une Comédie Provençale, chargée d’une humanité rieuse et chaleureuse, donnant au spectateur le privilège de partager un an de la vie d’un petit village au travers du regard inquisiteur mais toujours complice de la caméra de Christian Philibert.
En version restaurée. PRIX MICHAEL KAEL au Festival de Groland 2020

En savoir +

Le film a l’apparence d’un documentaire mais est en fait une comédie où chacun des personnages y interprète son propre rôle (le poète, l’apiculteur, le patron du bar, la retraitée, le maire, etc...) tout en jouant avec la caméra, grâce à la proximité du réalisateur avec son sujet.

Espigoule, c’est le royaume de la tchatche, du mensonge presque vrai et du verbe fort comme de l’ail, qui donnent un goût inimitable à cette région. Espigoule, c’est un village peuplé de fous et de poètes, un village qui est à la Provence ce que celui d’Astérix est à la Gaule.

Un film qui est en fait une manipulation du réel où l’on ne sait reconnaître le vrai du faux, le probable de l’exagéré, la réalité de la fiction.

Une invitation à partager...

Une année ordinaire dans un village extraordinaire

Le réalisateur

Né le 26 janvier 1965, à Brignoles, Christian Philibert est un amoureux de la Provence, qu’il prend comme cadre de tous ses films depuis maintenant 10 ans.

Court-métrages, films historiques, documentaires, sa région est à la fois personnage, décor et sujet des images philibériennes.

Mais bien plus qu’un amour de ces magnifiques paysages varois dans lesquels il a grandi, c’est un amour de la tchatche, du parlé provençal, du verbe, qu’il défend dans ses films. Christian Philibert se défend de faire du Pagnol moderne, et préfère faire jouer dans ses films ces magnifiques acteurs du quotidien que sont les Espigoulais.

Amour de la langue, amour des hommes, c’est un cinéma de l’Humain que Christian Philibert fabrique.

Car il s’agit bien de fabrication de films, de la première idée jusqu’à la dernière image, ce qui explique pourquoi sa démarche est liée en cela à celle de ses producteurs et amis de Lardux : un film n’est pas objet jetable et consommable, un produit, mais plutôt une continuité, jamais abandonnée, toujours en chantier, en devenir...

Tout comme l’esprit espigoulais, un avant-goût du XXIème siècle...

Revue de presse

Première : "ces fausses improvisations pagnolo-cassavétiennes sont parfaitement organisées, sobrement mises en scène, originalement cadrées, ensoleillement photographiées, délicieusement montées et magiquement mises en musique..."

Chronic’art.com : "un film plein d’énergie, et qui fait rire de bon cœur tant la complicité entre le réalisateur et les personnages est évidente

Le Parisien : "On est proche de l’univers de Pagnol ou de celui de Giono. C’est naïf, tendre et drôle. Un bon antidote pour combattre la morosité."

À DÉCOUVRIR

La VOD moins chère et plus simple avec

Les cartes prépayées