CinéMutins

Se connecter / s'inscrire

Conversation avec Julian Assange

VOST • Accès : Monde • Durée : 54mn
Connectez-vous ou créez un compte pour louer ou acheter ce film. Conversation avec Julian Assange Location 7 jours • 0 €  ou 1 crédit VOD Conversation avec Julian Assange Location 7 jours • 3 €  ou 1 crédit VOD Acheter le DVD sur laboutiquedesmutins.org
Amérique du Nord inédit en VOD Lutte Médias Politique
Documentaire Réalisé par Juan Pancorbo, Clara López Rubio (Allemagne, ) Produit par Inselfilm Produktion Proposé par Les Mutins de Pangée

En complément du documentaire Hacking Justice, les réalisateurs nous donnent accès ici à ce long entretien exceptionnel réalisé avec Julian Assange en 2015 alors qu’il était encore réfugié à l’Ambassade de l’Equateur à Londres, où il fût enlevé par la police britannique en 2019 pour être jeté dans la prison de haute sécurité de Belmarsh en vue d’être extradé aux Etats-Unis. Le fondateur de WikiLeaks exprimait alors librement sa vision de l’information, du pouvoir dans les démocraties, du rapport de force citoyen, des questions soulevées par les révélation de WikiLeaks et sa situation personnelle.
Un document à la fois touchant et lucide, essentiel pour comprendre le monde actuel.

En savoir +

- LE SITE DU FILM :hackingjustice.fr

disponible en coffret Livre-dvd

Comment Julian a-t-il changé entre cette première rencontre et la dernière fois que vous l’avez vu ?

Clara López Rubio : Nous avons vu Julian pour la première fois en 2013, lors d’une réunion juridique à l’intérieur de l’ambassade d’Équateur. Nous savions que nous allions avoir très peu de temps pour lui parler et nous avions préparé une phrase à lui dire. Julian était gentil avec nous, mais il était très concentré sur la conversation avec ses avocats. Bien que l’équipe juridique nous avait donné l’autorisation de filmer quelques séquences, le garde de la sécurité de l’ambassade a fait irruption dans la pièce, éjecté de force notre caméraman et effacé les quelques minutes filmées. J’ai juste eu le temps de dire à Julian : « Notre film raconte l’affaire WikiLeaks du point de vue de votre avocat Baltasar Garzón et de l’équipe qu’il dirige. Nous voulons transmettre au public la raison pour laquelle ils vous défendent, les enjeux de votre affaire… » et on a dû partir. Après cet incident, un mois plus tard, nous avons pu tourner quelques images à l’intérieur de l’ambassade, mais ce n’est que deux ans plus tard, en 2015, que nous avons pu réaliser l’interview de Julian. Il nous avait donné vingt minutes et notre vol partait le soir même. Nous avons commencé à lui parler de sa vision de WikiLeaks et du journalisme. Je pense qu’il s’est senti à l’aise avec nous car il a décidé de prolonger l’entretien... Nous avons parlé pendant plus d’une heure, puis nous avons dû terminer car l’ambassadeur équatorien avait besoin de la salle pour un autre rendez-vous.

Juan Pancorbo : La transformation des personnages au fil du temps ne peut se refléter que dans des projets longs comme celui-ci. Julian Assange fait l’objet d’une punition exemplaire depuis maintenant une décennie. La méthode employée est classique : elle consiste à « tuer le messager » et dissuader ceux qui pourraient être tentés de suivre ses traces. Et le poids de cette punition se reflète dans l’apparence physique de Julian tout au long de notre film. Tant qu’il a pu rester actif et travailler, il n’a jamais montré de signes de faiblesse, son apparence physique reflète l’enfermement prolongé dans un espace très confiné, sans air frais, etc. Sa santé s’est sérieusement détériorée avec le temps, comme l’indiquent les rapports médicaux, mais ses yeux n’ont pas perdu la force du premier jour. Depuis qu’il est enfermé dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, il n’existe pratiquement aucune photo de lui. Mais il est évident que, dans les conditions dans lesquelles il est détenu et avec les circonstances aggravantes de la pandémie, sa situation est plus que préoccupante. Il doit être libéré immédiatement, afin qu’il puisse retrouver sa famille et ses jeunes enfants, contraints de grandir sans leur père.

- A LIRE EN ENTIER ICI

Aussi réalisé(s) par Juan Pancorbo, Clara López Rubio

À DÉCOUVRIR

La VOD moins chère et plus simple avec

Les cartes prépayées

Idée cadeau : offrez une carte VOD !