CinéMutins

Se connecter / s'inscrire

Super héros

Pas besoin de s’abonner à Netflix ou Disney pour suivre des aventures de super héros car sur CinéMutins, nous avons tout ce qu’il vous faut ! Salah Oudjane, Madame Moulin, Pierre Blondeau, les habitants de Notre Dame des Landes ou encore Edward Snowden combattent aussi fièrement que Superman les injustices pour rétablir « l’harmonie du monde ». Enfin ils essayent… Et parfois ils gagnent !

En savoir plus

Nos super héros affrontent plus souvent le bulldozer que le Joker, outil de prédilection de ceux qui voient la marche du monde ralentie par des arbres inutiles, des lieux anachroniques et des humains vaguement moyen-âgeux qui ne sont « pas assez rentrés dans l’histoire » et entravent le bon déroulement de l’histoire.

LE SUPER HÉROS CONTRE LES BULLDOZERS

Dans Le pays où rêvent les fourmis vertes de Werner Herzog, le super héros prend l’identité d’un modeste ingénieur d’une compagnie d’exploitation minière qui veut s’installer sur les terres sacrées des aborigènes. Interprété par Bruce Spence, capitaine de l’autogire dans Mad Max 2, film que vous ne verrez malheureusement pas sur Cinémutins, le héros prend fait et cause pour les Aborigènes contre la société qui l’emploie. Et il obtiendra que pour la première fois ait lieu un procès pour leur restituer leurs terres.

Dans le film Chez Salah - Ouvert même pendant les travaux de Mehmet Arikan et Nadia Bouferkas, Salah Oudjane affronte lui aussi en super héros le ballet quotidien des bulldozers à Roubaix. Tout a été rasé, à l’exception de son café ouvert en 1965 et relique ultime d’un quartier habité surtout par des ouvriers. Pendant des mois, il refuse systématiquement d’écouter les propositions de rachat : «  Je ne veux pas de leur argent. J’ai besoin de rester ici. Là où j’ai rencontré Ginette, ma femme. Là où elle est morte. Dans la maison où mes enfants ont grandi.  » Salah tiendra bon jusqu’au bout, il restera ouvert, même pendant les travaux, et la justice lui donnera raison.

Dans La terre fleurira, réalisé en 1954 par Henri Aisner pour célébrer le 50ème anniversaire du quotidien L’Humanité, c’est Madame Moulin qui se retrouve aux prises avec l’abominable général Thompson qui veut lui acheter ses terres pour construire un aérodrome pour une base militaire de l’OTAN.
Bien avant, le combat pour Notre Dame des Landes filmé par Vincent Lapize dans Le dernier continent, Madame Moulin portera le même message et sera aussi catégorique : « Vous direz à votre préfet et à votre général que ce sont mes terres, que c’est ma maison, qu’elles me viennent du père de mon père et qu’après ma mort ça sera à ma fille et à mon gendre, mon fils a été tué, mais mes petits-enfants continueront, ils feront comme moi, ils feront pousser du blé, pas des avions. »

Mais parfois, il peut arriver au super héros d’être fatigué, épuisé et même désespéré comme Louise Middleton dans Heritage fight, premier documentaire d’Eugénie Dumont. En Australie, les Goolarabooloo, une communauté aborigène, doit faire face au projet d’implantation de la plus grande usine à gaz au monde soutenu par le gouvernement. Les Aborigènes et les citoyens décident alors de s’unir pour défendre ce qui n’a pas de prix : une terre, une vision du monde, et plus que tout, un héritage culturel.

Dans La cigale, le corbeau et les poulets d’Olivier Azam, Pierre Blondeau choisit une autre arme, celle de l’humour, mais il prévient son ennemi favori (le sous-préfet) que cela ne l’empêchera pas de rester très vigilant. Il triomphera lors d’une savoureuse joute verbale de celui qu’il a déjà affronté à de nombreuses reprises.

LE SUPER HÉROS AMÉRICAIN

Quand on parle de super héros, on pense forcément à l’Amérique, leur terre d’élection. Et bien le super héros américain existe aussi en vrai. Vous découvrirez dans les films Citizen four de Laura Poitras et Meeting Snowden de Flore Vasseur, le secret du super héros qui a fait trembler l’Amérique non pas grâce à une arme ultra sophistiquée, mais avec un simple rubiks cube !

Et bien avant Edward Snowden, il y a ceux qui ont retourné leurs capes ! Les plus intrigants ! Les super méchants devenus super héros ! Ils s’appelaient les Winter soldier, de jeunes vétérans de la guerre du Vietnam qui ont témoigné des atrocités qu’ils y ont commises. Ce film est sans doute, de tous les documentaires réalisés contre la guerre du Vietnam, celui dont l’impact auprès de l’opinion publique a été le plus fort. Les soldats prennent conscience qu’ils ont participé à une boucherie et qu’ils ont été déshumanisés. Ils comprennent aussi que cette guerre n’aura jamais son Tribunal Pénal International. Aussi, afin d’apporter un contre-témoignage aux mensonges répandus par les médias, 125 d’entre eux, ni insoumis ni déserteurs, souvent couverts de décorations, se réunissent à Detroit, en février 1971. Des cinéastes de New York décident de filmer cet événement que les médias officiels boycottent. Ils enregistrent trente-six heures de film dont Winter Soldier est la synthèse.

COMPLÉMENTS

- Le pays ou rêvent les fourmis vertes
L’excellente analyse du film par Olivier Bitoun pour DVD Classik.

- Winter soldier :
Le site du film
Filmer le conflit du Vietnam, un article d’Ignacio Ramonet pour le Monde Diplomatique

- Les super-héros
Super-héros, une histoire politique, un livre de William Blanc paru aux Éditions Libertalia en 2018.

Les autres collections

La VOD moins chère et plus simple avec

Les cartes prépayées