CinéMutins

Se connecter / s'inscrire

Marinaleda : les insoumis

VF • Accès : Monde • Durée : 26 min
Politique
Documentaire Réalisé par Yannick Bovy (Belgique, 2015) Produit par FGTB Wallonne Proposé par FGTB Wallonne

Une petite ville de 2.700 habitants, au cœur de l’Andalousie, dans le sud de l’Espagne. Ici, il n’y a pas de policiers. Pas de voleurs. Ici, il y a moins de chômage qu’ailleurs, et on partage le travail. Ici, on paie son loyer 15 euros par mois. Ici, le maire et ses adjoints ne sont pas rémunérés, et ce sont les habitants qui commandent.

Vous n’y croyez pas ? Alors venez voir.

On vous emmène à Marinaleda, là où les habitants ont osé l’impensable, là où les rêves deviennent réalité.

Un film offert par la FGTB Wallonne

En savoir +

La FGTB Wallonne

Le film a été réalisé par la FGTB, Fédération Générale du Travail de Belgique, un syndicat de travailleurs se regroupant pour défendre leurs droits.

"Nous portons les valeurs socialistes mais restons indépendants des partis politiques.
Nous défendons les intérêts de nos membres par tous les moyens légaux possibles pour rendre la société plus égalitaire et plus juste sur les plans démocratique, politique, économique et social."

Marinaleda, une utopie vers la paix

Une émission de septembre 2012 de Là-bas si j’y suis à réécouter ici.

"La barbe est poivre et sel. Le torse dégagé et le regard franc. Juan Manuel Sanchez Gordillo est élu au Parlement d’Andalousie et maire communiste du village de Marinaleda.
Il est une figure contestataire connue en Espagne, où il participe depuis une trentaine d’années à des actions coup de poing pour dénoncer les inégalités sociales et l’action des partis politiques nationaux.
La dernière en date, c’était au mois d’août, quand Sanchez Gordillo dirige des razzias dans les rayons de deux supermarchés d’Andalousie pour redistribuer des chariots remplis de produits alimentaires à des ONG locales.
Alors que le gouvernement espagnol prévoit d’économiser 102 milliards d’euros d’ici à la fin de 2014, un total qui inclut le plan de rigueur de 65 milliards déjà annoncé en juillet, ces économies prévoient notamment des rentrées évaluées à 35 milliards d’euros du fait des hausses d’impôt. Un plan d’austérité une nouvelle fois remis en cause par une majorité d’Espagnols. Des Indignés sévèrement et violemment réprimés depuis ces jours derniers."

Aussi réalisé(s) par Yannick Bovy

À DÉCOUVRIR

La VOD moins chère et plus simple avec

Les cartes prépayées

Idée cadeau : offrez une carte VOD !