CinéMutins

Se connecter / s'inscrire

Luc Moullet

Luc Moullet est souvent présenté comme le seul cinéaste burlesque de la Nouvelle Vague.
Jean-Luc Godard considère le cinéaste comme un "Courteline revu par Brecht", Jean-Marie Straub comme "le seul héritier à la fois de Buñuel et de Tati.

En savoir plus

Né en 1937 et cinéphile dès son plus jeune âge, Luc Moullet entre aux Cahiers du cinéma à dix-huit ans aux côtés de Truffaut, Rivette, Godard, Chabrol et Rohmer. Il est l’auteur d’une Politique des acteurs et d’essais sur Buñuel, Lang et King Vidor.

Luc Moullet réalise ses premiers films en 1960. Il se définit avant tout comme un humoriste.
A partir de 1966, il devient acteur en même temps que producteur (de ses propres films mais aussi de Jean Eustache ou de Marguerite Duras).
Avec Antonietta Pizzorno, il réalisera Anatomie d’un rapport (1975), qui exalte le plaisir dans le rapport hétérosexuel puis Genèse d’un repas (1978) une enquête très comique sur l’industrie alimentaire.
Il ne va jamais s’arrêter de tourner des films de tous formats, du court au long métrage, et de tous genres : comédie, aventure, western, film érotique, journal intime, road-movie, documentaire, policier... où il se met souvent en scène sans complaisance, tel un personnage cobaye de ses propres obsessions.

Dans le Prestige de la mort (2006), il incarne son propre rôle de cinéaste-producteur avec une autodérision qui, l’air de rien et sous l’humour grinçant de la situation, en dit long aussi sur le cinéma et condition du cinéaste, se faisant passer pour mort en pensant que ce scoop permettra de mieux diffuser ses œuvres et de trouver un financement pour son prochain film.
Dans La terre de la folie (2009), l’humour noir atteint des sommets.

LE CONSEIL DES MUTINS

Pour entrer dans l’univers de Luc Moullet, un film contemporain nous parait une bonne introduction : La terre de la folie (2009)

Les autres collections

La VOD moins chère et plus simple avec

Les cartes prépayées