CinéMutins

Se connecter / s'inscrire

Biodiversité : Quel avenir pour l’humanité ?

Constat du désastre et alternatives : Comment la biodiversité est malmenée ?
Quels rôles jouent les humains dans cette évolution inquiétante ?
Quelques pistes de réflexion sont proposées à travers des documentaires.

En savoir plus

La nature n’est ni gentille ni méchante, elle est.
L’effondrement des espèces, les variations climatiques et divers facteurs complexes qui sont au centre de débats scientifiques et politiques.
L’Homme est sur terre et espère y rester le plus longtemps possible dans les meilleures conditions possibles... Seulement voilà, les choix politiques, économiques, sociaux, écologiques, ont des conséquences et ces choix ont une histoire que retrace L’homme a mangé la terre, véritable dossier à charge contre le capitalisme, dans son rôle dans l’aggravation de la situation.

Tout peut changer, adaptation du livre de Naomi Klein, apporte un regard politique sur les changements climatiques et les choix possibles quand le rapport de force le permet.

L’odysée de la biodiversité nous fait faire un petit tour du monde de l’Amazonie au désert d’Arabie, en passant par la Cordillère des Andes, traversant l’Océan Pacifique... pour constater que face au désastre, et parce qu’on ne va pas se contenter d’essayer d’empêcher les pays en développement de se développer, il y a des hommes et des femmes qui s’organisent.

Hubert Reeves, la terre vue du coeur, l’astrophysicien québécois qui a toujours fait un travail de "vulgarisation" scientifique poursuit inlassablement son combat pour la protection de l’environnement.

Les dépossédés dénonce l’hypocrisie des lois de compensation et des astuces dont les capitalistes sont friands : Tout changer, sans rien changer, tout en profitant au maximum de tout, au passage...

Les petits gars de la campagne, décrit les conséquences engendrées par la Politique Agricole Commune (PAC) de l’Union Européenne.

Dans la série Paysannes, qui date de la fin des années 1970, les femmes du Larzac de trois générations nous racontaient déjà l’évolution du monde agricole, avec force et lucidité, le pragmatisme paysan qui connait la terre et les bêtes, sait ce qu’implique le travail physique et les avantages de la mécanisation avec toute la conscience naissante des dérives à venir. "Écouter la voix des femmes, c’est rattraper le temps perdu."

Le temps des forêts s’intéresse plus particulièrement à l’industrialisation des forêts françaises et les enjeux qui en découlent, les alternatives possibles.

Le rapport des abeilles et des hommes est une veille histoire, qui subit depuis quelques années des déconvenues, nombreux étants les cas de disparition des si précieuses abeilles, c’est ce que raconte Des abeilles et des hommes.

Le désastre est global et des initiatives locales tentent de résister par des propositions concrètes qui constituent des expériences intéressantes, même si on sait très bien que ça ne suffira pas sans une planification à plus grande échelle. Mais les idées fusent, elles sont appliquées et elles nous offrent des pistes à creuser. À Caplongue, village aveyronnais de 80 habitants, des locaux très motivés tentent de produire et consommer local dans le respect de la nature, des animaux et des personnes, de la manière la plus conviviale possible.

À Burdignes, dans la Loire, les villageois redoublent d’initiatives liées à l’alimentation, à l’énergie, à l’habitat et à la vie culturelle, c’est ce qu’on peut voir dans Un village dans le vent.

En Suisse et aux États-unis, les jardiniers urbains de Wild Pant cherchent d’autres voies encore.

COMPLÉMENT

À lire dans la revue Science et Pseudo-sciences n°331, le très complet dossier L’Homme, la nature et la biodiversité.

Les autres collections

La VOD moins chère et plus simple avec

Les cartes prépayées