CinéMutins

Se connecter / s'inscrire

William Klein

Au milieu des années 1960, le grand photographe William Klein abandonne momentanément la photographie pour le cinéma. En voici quelques films.

En savoir plus

William Klein est né en 1928 à New-York. Photographe, cinéaste, il vit et travaille à Paris

Artiste pluridisciplinaire, il a notamment révolutionné certains domaines de la photographie comme la photographie de mode et de la photographie de rue.

Fils d’immigrés juifs hongrois, William Klein, après des études de sociologie au prestigieux City College of New York où il avait été admis à l’âge de 14 ans, effectue, de 1946 à 1948, deux ans de service militaire dans l’armée américaine, comme opérateur radio à cheval dans la 2e division blindée en Allemagne et en manœuvres dans le cadre de l’Otan dans l’est de la France.

En 1947, il se rend pour la première fois à Paris, puis, dans le cadre de la loi G.I. Bill d’aide aux vétérans, reprend des études de sociologie à la Sorbonne, en plein Quartier latin, en 1948. Il va continuer à travailler en France.

En plus de ses nombreuses photographies, William Klein a réalisé des films documentaire.

En 1958, Klein tourne Broadway by Light, premier court-métrage pop et pure expérience visuelle et sonore. Au milieu des années 1960, il abandonne momentanément la photographie pour le cinéma, se rapproche d’Alain Resnais et de Chris Marker. Si son film Qui êtes-vous, Polly Maggoo ?, sorti en 1966, n’a pas un retentissement immédiat, il devient cependant une œuvre culte, dans laquelle l’artiste présente une satire moderne et délirante du milieu de la mode, des médias et de la télévision. Suivent de nombreux documentaires et longs métrages de fiction parmi lesquels Mister Freedom (1968), Grands Soirs et Petits Matins (1968), Muhammad Ali The Greatest (1964-74), Le Couple Témoin (1977), The Little Richard Story (1980), The French (1981) et Le Messie (1999). Sa carrière de cinéaste est marquée par l’engagement, notamment auprès de la cause noire dont il soutient les luttes, avec le documentaire Festival Panafricain d’Alger 1969, mais aussi à travers les personnages de Muhammad Ali, Little Richard ou Eldridge Cleaver.
En 1989, William Klein est à l’origine de l’idée de la série Contacts (Arte), succession d’émissions de treize minutes où les photographes sont invités à parler de leurs travaux par le prisme de leurs planches-contacts.

Les autres collections

La VOD moins chère et plus simple avec

Les cartes prépayées